Zoom sur les poussettes Kiddy vues sur le salon Baby Cool 2017

Poussettes KiddyKiddy, c’est une marque que l’on connait et que l’aime beaucoup car nous possédons notamment un siège auto de chez eux. Du coup, je ne pouvais pas aller sur le Salon sans faire un petit tour chez eux (d’ailleurs, merci aux personnes qui nous ont reçu et ont pris du temps pour nous).

Sur place, nous avons donc pu manipuler et avoir de nombreuses infos sur une partie de leur gamme de poussettes, que nous ne connaissions pas et dont certains modèles ne sortiront qu’en début d’année (quand je vous le dis qu’on a eu de la chance !).
Avant de vous proposer un bilan sur ces différents produits (soyez indulgents, il ne s’agit pas ici d’un test comme j’ai l’habitude d’en faire mais plus de mon ressenti sur une courte période qui ressemblait plus à une démonstration), voici ce qui est commun à tous :

  • De belles (parfois même : très belles) finitions : ça sent la qualité (c’est allemand !). Les matériaux semblent bien résistants
  • Des tissus bien épais, agréables à toucher
  • Des jolies couleurs (et souvent bien pétantes mais rassurez-vous, pour les plus classiques, leur noir est également très beau), surtout ce vert anis associé à la marque
  • C’est lourd ! mais c’est sans doute le prix à payer pour de la qualité …

Pour chaque produit, je ne vais pas vous donner toutes les caractéristiques (ça, on peut les voir sur le site de la marque ou dans les communiqués), juste celles qui se dégagent et m’ont sauté aux yeux.
De même, j’ai pu constater que de nombreuses options sont possibles comme par exemple un porte biberon, un sac à langer (très craquant, je serai bien partie avec sous le bras mais je pense que sur le stand, ils s’en seraient aperçus !), une protection de pluie, des moufles (pour conduire la poussette les mains bien au chaud, très belles elles aussi), une chancelière (pour que ce coup-ci bébé soit bien au chaud), des dispositifs lumineux ou encore un panier de rangement complémentaire.

Allez maintenant, on y va !

Poussette Evocity 1

Poussette Evocity 1 kiddyElle a un look très urbain et donne l’impression d’être bien confortable.
Budget : environ 250 euros
Voici ce que nous avons relevé :

  • pèse 8.5 kgs (comme ça, c’est dit, on peut passer à la suite)
  • est utilisable dès la naissance et jusqu’aux 3 ans de l’enfant (soit environ 15 kgs)
  • a un dossier qui peut s’incliner jusqu’à 4 positions et un repose-jambes réglable permettant une position allongée bien à plat
  • possède une super capote (là, j’ai flashé dessus !) : cette dernière est très grande et protège vraiment bien l’enfant, même lorsqu’il est en position allongé. Des visières permettent une bonne aération mais aussi de voir bébé
  • une barre de protection bien rembourrée et amovible
  • un grand panier de rangement
  • des roues orientables
  • se manie via 2 poignées agréables au toucher

Poussette Evostar 1

Poussette Evostar 1 kiddyOn continue avec ce modèle qui a la particularité d’être très modulable (je préfère vous le dire tout de suite pour ne pas faire durer le suspense). En effet, elle a de nombreuses fonctions « classiques » (ex : châssis sur lequel on peut clipser la coque ou l’assise) mais elle va plus loin car elle peut se transformer en un tour de main en poussette double (et ça, c’est pratique en cas de jumeaux ou d’enfants aux âges très rapprochés). C’est ce qui m’a vraiment bluffé dans ce modèle car même comme ça, il reste compact ! Et en plus, cette transformation ne prend que quelques minutes…
Budget : dans les 900 euros (pour le châssis + hamac)
Voici donc ce qui en ressort :

  • lourde (mais ça, je vous avais prévenu !) avec un poids total de 13.4 kgs (châssis de 9.7 kgs et hamac de 3.7 kgs)
  • utilisable d’environ 6 mois (9 kgs) à 4 ans (25 kgs)
  • compatible avec les coques de la série Evo (qui font siège auto) pour être utilisée dès la naissance
  • maniable avec une seule main, la conduite se faisant par un grand guidon bien rembourré (et encore une fois, belles finitions) qui sert également au pliage (il m’a fallu quelques essais avant de bien y arriver !)
  • le guidon se règle sur plusieurs hauteurs (5 pour être précise). D’autres le font me direz-vous mais là, ce qui est vraiment bien, c’est que la plus haute est parfaite pour les papas ou mamans qui sont grands (je fais 1.75 m et c’est très agréable !)
  • présence d’un panier (perso, je l’aime un peu plus grand)
  • hamac qui peut être placé dos ou face à la route et qui contient au niveau des pieds une petit espace de rangement secret (pour y mettre un paquet de lingettes, un doudou plat, des petits jouets, …)
  • flexible : avec un adaptateur, elle peut donc être transformée en poussette double (et elle reste très stable, son poids expliquant sans doute cela) avec plusieurs combinaisons possibles
  • roues orientables qui peuvent être enlevés en 1 clic (pour gagner de la place pour le rangement dans le coffre de la voiture par exemple)
  • en revanche, pas de pliage possible avec le hamac de fixé, il faut le retirer pour ensuite plier le châssis

Poussette Evostar Light 1

Poussette Evostar Light 1 kiddyComme son nom l’indique, elle ressemble à l’Evostar 1 mais se caractérise par certains aspects comme le fait qu’elle :

  • est utilisable dès la naissance
  • est elle aussi compatible avec les coques Evo
  • est plus compacte
  • se plie avec son hamac
  • est un peu plus légère avec ses 11.6 kgs (7.6 kgs pour le châssis et 4 pour le hamac)
  • n’a pas le même hamac (ex : pas de barre de protection, pas de rangement dans le repose pied)
  • possède des roues plus petites
  • est équipée d’un panneau dorsal qui peut être retiré et changé par un autre si l’on souhaite customiser sa poussette

En revanche, elle n’est pas transformable en poussette double. Elle sortira au mois de janvier 2018.

Coque Evoluna i-Size 2

Coque Evoluna i Size 2 kiddyAlors ça, grosse découverte pour cette coque qui possède une position allongée ! Visiblement, c’est la seule sur le marché mondial à proposer cette position aussi bien pour une utilisation en voiture (donc en tant que siège auto mais pour cela attention, il faut vérifier au préalable que l’espace disponible dans l’habitacle entre le siège avant et arrière soit suffisant c’est-à-dire de plus de 73.5 cm) qu’en poussette. Il se veut une alternative aux nacelles même si attention, l’enfant n’est tout de même pas ici allongé bien à plat.
Cette coque est une évolution de leur précédent modèle, qui à l’été 2016, a été le seul à obtenir la mention « très bien » parmi les 26 sièges testés par les organismes de la Stiftung Warentest de de l’ADAC (bref, tout ça pour dire que c’est du lourd au niveau de la sécurité).
Il est donc :

  • inclinable (angle du dossier à 130°), permettant ainsi d’éviter le basculement de la tête en avant lorsque les enfants dorment (le passage d’une position à l’autre est assez facile car il suffit de rabattre vers l’arrière la poignée de portage. C’est simple, j’y suis même arrivée du 1er coup)
  • un peu lourd là aussi : 4.9 kgs
  • doté d’une grande capote solaire
  • simple à installer, aussi bien sur un châssis qu’en voiture

Cette coque (qui a remporté sur le Salon le prix du design dans la catégorie « Grosse puériculture ») devrait sortir en janvier 2018. Il faudra compter un budget assez conséquent pour se l’offrir, dans les 500 euros environ (base Isofix comprise).

Mon bilan de tout ça ? Le 1er mot qui me vient à l’esprit c’est : qualitatif.
Maintenant, ce qui pourrait freiner l’achat pourrait être : le poids (et oui, même si ça permet de muscler, le tout reste lourd et ce qui peut parfois être pénible) et surtout le prix …

Tagués avec : , , , , , , , , , ,
Publié dans Les sorties, Zoom produits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>